Les gifles.

Le Coq et le Cerisier

Salut la compagnie! Aujourd’hui je te propose un morceau de notre balade d’hier. Pourquoi juste un morceau te dis-tu? Injustice! Privation! Maltraitance! Que nenni! J’avais prévu un premier article sur un autre sujet. Mais après la balade d’hier, je ne peux me résoudre à attendre avant de t’emmener là-bas. Pour la peine, je garde un morceau de cette promenade pour la coupler avec l’article initialement prévu, et je saute directement à l’endroit qui m’a bouleversé. Inhabituel sur ces pages où j’aime garder le rythme naturel de mes découvertes, pour une fois, j’imite cette tuile scindée comme l’ostie, et je t’embarque dans mon éblouissement. Prépare toi éventuellement à prendre une gifle.

View original post 2 411 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s