La sensibilité ISO

le

Frédérique M.

Pour former une image avec un appareil photo il est nécessaire qu’une surface sensible enregistre la lumière. Plus une surface est sensible, plus elle enregistre de lumière, et inversement. Pour un appareil argentique cette surface est la pellicule, pour un appareil numérique, c’est le capteur. Quelque soit l’appareil photo, on a le choix entre plusieurs degrés de sensibilité, ce qui nous permet d’ajuster la sensibilité à la lumière de l’environnement que l’on prend en photo.

En argentique on choisit une pellicule dont la sensibilité correspond le mieux à l’intensité de la lumière. En numérique, pas besoin de finir une pellicule pour en changer lorsque l’on n’est plus dans les mêmes conditions lumineuses: on peut changer la sensibilité du capteur dans les réglages du boitier à tout moment.

Pour désigner la sensibilité du capteur à la lumière, on utilise une échelle de référence: la sensibilité ISO (International Standard Organisation). Concrètement…

Voir l’article original 491 mots de plus

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. theatrealtair dit :

    Bonjour ! C’était bien toi aussi qui avais partagé la chaîne Youtube sur l’histoire de la photo ? (chaîne absolument passionnante d’ailleurs ! )

    1. A JACOB dit :

      😁 Je crois bien oui merci beaucoup et une excellente journée bien au chaud 🔥

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s